Du 6 au 9 août, cent jeûneurs pour « exiger » le désarmement nucléaire !

Publié le par La Maison de Vigilance

Dossier de presse

Communiqué de presse

70 ans après les bombardements de Hiroshima et Nagasaki, à Paris, place de la République, Dijon-Valduc, Le Barp-Bordeaux, Bûchel (Allemagne), Londres (Royaume-Uni) et Livermore (États-Unis) :

Du 6 au 9 août, cent jeûneurs pour « exiger » le désarmement nucléaire !

Les participants du « Jeûne-action international 2015 » vous invitent le jeudi 6 août de 8 h à 9 heures à la cérémonie de commémoration du bombardement d’Hiroshima (allumage de la flamme à 8h15) et démarrage du jeûne et des actions : place de la République, Paris. Point presse sur place.

Du 6 au 9 août — dates-anniversaires des explosions nucléaires d’Hiroshima et de Nagasaki — une centaine de personnes jeûneront et mèneront des actions pour exiger le désarmement nucléaire :

à Paris, place de la République ;

• à Dijon, à proximité du centre CEA (Commissariat à l’énergie atomique) de Valduc, chargé de la modernisation des armes nucléaires françaises et anglaises ;

• à Büchel (Allemagne), devant la base Otan où sont stockées des armes nucléaires ;

• à Londres (Royaume-Uni), devant le ministère de la Défense et le Parlement ;

• à Livermore (États-Unis), devant les installations de modernisation des armes nucléaires ;

• et suite à l'appel à la mobilisation du Réseau « Sortir du nucléaire » des actions se dérouleront également dans divers lieux en France.

À l’initiative de la Maison de Vigilance, Armes nucléaires STOP et du Réseau « Sortir du nucléaire », soutenu par la Mairie de Paris 2e, ICAN-France et Non-violence XXI, cette action souhaite provoquer un débat et interpeller l’opinion publique :

• pour que la communauté internationale décide d’un traité d’interdiction de possession et de fabrication des armes nucléaires afin de combler le vide juridique, comme l'exige « l'Engagement humanitaire » signé par 110 États, suite au cycle des 3 conférences sur les conséquences humanitaires des armes nucléaires (Oslo, Nayarit et Vienne) ;

• pour que la France arrête de gaspiller des sommes considérables (plus de 4 milliards d'euros par an) au regard des besoins des populations et prenne des initiatives pour une Europe sans armes nucléaires (demande du Parlement européen en 2008) et un monde sans armes nucléaires (déclaration du Conseil de sécurité de l’ONU en date du 7 mai 2014)

• en hommage à toutes les victimes des bombardements de Hiroshima, Nagasaki et des 2 000 essais nucléaires dans le monde.

Un défi qui mérite 4 jours de jeûne et d’actions

Réseau « Sortir du nucléaire », Armes nucléaires STOP, Maison de Vigilance


Contacts presse :
• Patrice Bouveret, Armes nucléaires STOP, 06 30 55 07 09 – patricebouveret@obsarm.org
• Dominique Lalanne, Maison de Vigilance, 06 32 71 69 90 - do.lalanne@wanadoo.fr
• Mélisandre Seyzériat, Réseau « Sortir du nucléaire », 07 60 15 23 - melisandre.seyzeriat@sortirdunucleaire.fr