Conférence de presse du 2 août 2012 - Paris

Publié le par La Maison de Vigilance

Jeudi 2 août à 11 heures s'est tenu la conférence de presse de lancement du jeûne. Dans la salle des mariages en Mairie du 2e arrondissement, Jacques Boutault (Maire du 2e), Claire Wery (Maison de Vigilance), Sophie Morel (Réseau « Sortir du nucléaire »), Dominique Lalanne (Armes nucléaires STOP) et Patrice Bouveret (Observatoire des armements) ont présenté le jeûne, ses revendications et son programme, devant une dizaine de journalistes : AFP, France Inter, France Infos, Radio France International, Le Parisien, Press TV, NHK, Asahi Shimbun.

 

IMGP0004.JPG

 

 Télécharger le dossier de presse

 

 
 
 


Désarmement nucléaire : la France disqualifiée ?

Invitation à la conférence de presse :
jeudi 2 août, 11 heures, Mairie de Paris 2ème, 8 rue de la Banque

Du 6 au 9 août à Paris, plus de soixante-dix personnes vont participer à un jeûne d'interpellation pour l'abolition des armes nucléaires et le souvenir des victimes des bombardements nucléaires de Hiroshima et Nagasaki.

Les participants du « Jeûne international 2012 » — organisé par la Maison de Vigilance, le Réseau Sortir du nucléaire et le collectif Armes nucléaires STOP, en partenariat avec la Mairie de Paris 2ème — vous invitent jeudi 2 août à 11 heures à la conférence de presse qui va se tenir à la Mairie de Paris 2ème, pour présenter leurs objectifs et les actions envisagées pour sensibiliser l'opinion publique à l'urgence du désarmement nucléaire.

Alors que le président François Hollande et le gouvernement ont décidé de remettre à plat l'ensemble de la politique militaire de la France en lançant les travaux d'un nouveau Livre blanc sur la défense, ils refusent toute remise en question de l'armement nucléaire de la France conçu pendant la guerre froide, ni dans son dimensionnement, ni dans son rôle stratégique.

Or, cet armement ne représente-t-il pas un gaspillage inacceptable à l'heure de l'austérité imposée aux citoyens ? Nos dirigeants ne continuent-ils pas ainsi à préparer les conditions d'une guerre nucléaire qui pourraient à tout moment être déclenchée, soit par accident, soit intentionnellement ?

Alors que le gouvernement prône la concertation, les citoyen-nes ne devraient-ils pas avoir la possibilité de débattre de la sécurité de leur pays, et ceci sans tabou ni préjugés ?

Nous vous invitons à venir débattre de ces questions et de la contribution que la France pourrait avoir en faveur du désarmement nucléaire avec les participants du « Jeûne international 2012 »

Réseau "Sortir du nucléaire", Armes Nucléaires Stop, Maison de Vigilance

Contacts presse :
- Dominique Lalanne,  Armes Nucléaires Stop 
06 32 71 69 90 -  do.lalanne@wanadoo.fr
 
- Sophie Morel,  Réseau Sortir du Nucléaire 
07 77 85 16 09 - sophie.morel@sortirdunucleaire.fr

Relations presse :

Jocelyn Peyret – 06 20 36 57 17 –
jocelyn.peyret@sortirdunucleaire.fr